Qui suis je

Qui suis je

Douceur Spirituelle > Qui suis je

Retour à l'accueil
Salut vous !

Je suis Céline

44

Ans (dans cette vie)

1

Enfant (Ado)

15

Postes différents (tout au long de ma carrière)

7755

millions de questions sur le sens de la vie (au moins !)

Plus sérieusement (quoique...)

Qui suis-je ?

Lightworker

Travailleur de lumière et enseignante spirituelle

Numérologie

Année personnelle 2020 en 9, chemin de vie en 1.

Astrologie

Signe astrologique solaire : Sagittaire

Ascendant : Taureau

Signe astrologique Lunaire : Bélier

Signe astrologique chinois : Dragon

Je suis Sagittaire, ascendant Taureau, et Bélier en signe lunaire. Je suis Dragon en astrologie chinoise.
Je suis en année personnelle 8 en 2020, jusqu’au 1er décembre. Le 2/12/2020 (date de mon anniversaire), j’entamerai donc la 9ème et dernière année de ce cycle karmique (je ne suis pas numérologue, mais ça m’intéresse beaucoup et je vais développer cela bientôt !).
Je suis un travailleur de lumière, certains m’appellent guide spirituel, d’autres (même les cartes) parlent de « maître spirituel », mais personnellement je préfère dire que j’aime transmettre, accompagner, faire émerger chez l’autre ce qu’il ne voit pas encore.

Et tellement plus que ça aussi !

Je suis tout cela, et tellement plus encore ! Je suis une femme de 43 ans, maman célibataire d’un ado de 17 ans, amie, copine, collègue, amoureuse, amante, femme à part entière.
Et surtout, j’apprends. Je prends pleinement conscience de ma présence sur Terre, dans cette vie, depuis quelques années maintenant, et je sais que je suis là pour expérimenter, apprendre, comprendre puis évoluer.

Depuis toute petite…

J’ai toujours été dans une quête de sens dans ma vie, depuis toute petite. Je me souviens que vers 4 ou 5 ans, je me sentais « observée » par quelqu’un « là-haut », je le sentais. Je peux même vous dire que pour moi, c’était très clair, c’étaient deux « personnes ». Et je me souviens que je me sentais comme dans une BD (bande-dessinée), et que ces personnes tournaient les pages de ma BD, de ma vie, comme on lit une BD justement.
Et j’étais en colère ! Parce que ce que je ressentais, c’était qu’on me contrôlait, et déjà, si petite, la liberté était très présente en moi, et je ne voulais que personne ne me contrôle. Je voulais être libre, faire ce que je veux, ne dépendre de personne.
Donc à cet âge-là, j’ai pris cette observation pour du contrôle. Je comprends maintenant que c’était de l’accompagnement, une douce veille bienveillante, et que ceux que je sentais et visualisais avec mon prisme de petite fille, étaient mes anges gardiens.
Mais il m’a fallu presque 40 ans pour accepter de regarder cette partie de moi, cette spiritualité qui en fait m’habite depuis toujours. J’ai retrouvé ces souvenirs de moi petite (et bien d’autres !) seulement depuis 3 ans.

L’incompréhension au sein de ma famille

Dans ma famille, on ne parlait pas de ces sujets-là : la spiritualité, l’ésotérisme, les sorcières, les médiums, les guérisseurs, les anges, etc…
Tout comme les psys étaient considérés pour les fous, tout ce milieu-là était désigné comme « taré ». Je n’ai donc jamais pu parler, poser les questions qui pourtant me titillaient déjà et poser des mots sur mes ressentis. Ça n’existait pas, tout simplement pour eux, et aucune discussion n’était possible.
J’ai donc grandi en occultant toute cette partie de moi, en niant tout ce qui était déjà en moi et, pire : en l’oubliant.

Toujours en décalage

J’ai quand même toujours été intéressée et curieuse de sujets philosophiques, sociologiques ou par les sciences humaines en général (j’étais considérée par mes camarades, toute ma scolarité, comme une « intello », trop sérieuse et profonde), mais je me suis surtout toujours sentie différente. Jamais à ma place, toujours en décalage, et je ne comprenais pas les autres. Mes émotions et mon monde intérieur étaient si forts et intenses, si riche, si mouvementé, que je ne comprenais pas la futilité de certains comportements. Voire la méchanceté. Ce qui a engendré des difficultés relationnelles conséquentes pour moi, puisque j’ai toujours souffert de ne pas me sentir aimée, comprise, et acceptée. Y compris dans ma famille.

Un caméléon

J’ai cependant eu une chance : ma capacité d’adaptation. Je suis un caméléon. J’ai toujours eu cette compréhension que j’étais différente, que j’appartenais selon moi à un autre monde, mais que pour « survivre », ou en tous cas vivre sans trop qu’on me remarque et qu’on m’embête, il fallait que je m’adapte. Que je fasse « comme si ».

Faire comme si…

Comme si j’étais « normale », comme si j’étais comme tout le monde, comme les autres. Comme si je comprenais leurs propres questionnements et que je vivais les mêmes (alors que les miens étaient déjà d’un autre plan énergétique, je le comprends maintenant).
Faire comme si.

Toute ma vie…

J’ai fait comme si toute ma vie. J’ai tout fait pour me sentir acceptée, et aimée. J’ai été la petite fille parfaite, pour essayer d’attirer l’amour et l’attention de mes parents.
J’ai été la petite sœur parfaite, pour tenter d’être aimée et protégée par mes deux grands frères.
J’ai été la copine parfaite, pour tenter d’être appréciée par mes camarades de classe, quelle que soit l’année scolaire ou l’âge (les années collège ayant été les pires de ma vie).
J’ai été l’élève parfaite, pour être reconnue par mes professeurs, avoir des bonnes notes et par la même occasion tenter de provoquer de la fierté chez mes parents.
J’ai été ensuite la petite amie parfaite, pour plaire le plus possible à mon copain, mon amoureux, et qu’il reste avec moi toute la vie (ça n’a pas marché non plus).
J’ai même été l’épouse parfaite, avec mari, maison, animaux, monospace et bébé. Pour être normale, tenter d’offrir à mon mari un foyer et une famille parfaits.

Et puis, l’univers m’a réveillée

Et puis, j’ai arrêté de faire comme si j’étais parfaite pour les autres. Ou plutôt, la vie m’a forcée à arrêter. Dans mon cas, c’est mon corps qui m’a rappelée à l’ordre.
Au début, en 2012, assez violemment, mais apparemment pas suffisamment pour que j’écoute.
Alors ça a recommencé un peu plus fort en 2015. Mais toujours pas assez fort pour que j’écoute, ou en tous cas que je comprenne (oui, ça doit être le côté taureau + bélier + origines bretonnes, je suis parfois très têtue !!).
Alors, en 2017, j’ai implosé. Et explosé extérieurement, du coup. Ce n’a pas été très beau à vivre, mais ça m’a sauvée.
Et c’est là que j’ai pris la décision d’arrêter de me mentir, et que j’ai accepté de regarder cette partie de moi que j’ai toujours niée et refoulée : ma spiritualité.

Découverte d’un monde passionnant !

J’ai sauté les deux pieds joints dedans ! J’ai énormément lu, appris, me suis formée, ai suivi des ateliers et formations en présentiel, j’ai échangé avec plein de gens différents de partout en France, j’ai regardé des documentaires, des films, et j’ai été beaucoup coachée.
J’ai découvert un monde qui me passionne ! Et au-delà de ça, j’ai enfin découvert ce qui me remplit. Cette sensation que j’ai ressentie toute ma vie, ce vide que j’ai toujours essayé désespérément de combler, d’une façon ou d’une autre, est à présent comblé.

Un vide comblé, un alignement trouvé, moi entière

J’ai pris conscience que c’est de renouer avec ma spiritualité qui m’a rendue complète. Ce qui est normal, quand on y pense, puisque je suis spirituelle de nature. Tout cela fait sens à présent pour moi, mais quel chemin parcouru !
Et c’est aussi grâce à mon vécu, ce chemin, mon expérience et tout ce que j’ai traversé et que j’ai surmonté, que je sais maintenant que je suis en capacité de vous accompagner sur votre propre chemin. J’ai tous les outils et les ressources en moi pour le faire, et vous aider du mieux que je peux, avec celle que je suis aujourd’hui pour avancer ensemble vers plus de lumière collectivement.

Pour être encore plus proche de vous

Je vous accompagne dans votre évolution spirituelle, grâce à mes ressentis, ma clair sentience et ma clair connaissance, et également les outils que j’ai appris à développer pour plus de précisions et d’adaptabilité à qui vous êtes et ce dont vous avez besoin à tel instant de votre vie (coaching, oracles, tarots, soins énergétiques, guidances intuitives, et bientôt numérologie, ennéagramme et d’autres !).

Et apporter ma part de colibri

Et j’ai une vision pour mon évolution personnelle et celle de mon entreprise, car ce que je veux par-dessus tout, c’est contribuer au monde : je suis convaincue que nous sommes acteurs de nos vies, et qu’en agissant pour nous-mêmes individuellement nous contribuons à faire évoluer également le collectif sur un plan énergétique.
Et plus nous serons nombreux à vibrer haut énergétiquement, mieux le monde se portera collectivement. J’en suis convaincue, et c’est ce qui me guide dans mon accompagnement et ma transmission.
Je serai très heureuse d’échanger avec vous, répondre à vos questions et bien sûr vous accompagner, alors si mes mots vous parlent et vibrent en vous, contactez-moi !